25 avril 2007

Christian Millau

Paca. La villa tropézienne de Christian Millau bientôt rasée car illicite

Le critique gastronomique Christian Millau a entrepris de faire démolir sa villa tropézienne de 200 mètres carré construite sans permis, conformément à un arrêt de la Cour de cassation datant de juillet 2004, a-t-on appris le 24 avril auprès de la mairie de Saint-Tropez (Var).
Le service d'urbanisme de la mairie a indiqué avoir été informé le 20 avril du début des travaux, confirmant une information parue dans le quotidien Var-Matin.
La Cour de cassation avait confirmé le 8 juillet 2004 l'arrêt de la cour d'appel d'Aix-en-Provence de mai 2003 condamnant Christian Dubois, plus connu sous son pseudonyme de Millau, à démolir sa villa et à payer 150.000 euros d'amende. Le critique gastronomique avait six mois pour exécuter la décision.
Il bénéficiait d'un permis pour la construction sur la commune d'une villa à étage, construite en 1988 et 1989, mais il avait entre-temps opté pour un plain-pied, sans déposer de permis modificatif.
En première instance, en juin 2002, le tribunal correctionnel de Draguignan avait relaxé l'écrivain-journaliste, invoquant la prescription, ce que la cour d'appel d'Aix-en-Provence avait contesté, estimant que la villa n'était toujours pas achevée en 1995 puisqu'elle n'était pas raccordée au réseau d'assainissement.

source : la gazette des communes

Posté par Missingrid à 07:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Christian Millau

    Je n'ai pas trouvé ton adresse email, alors je te réponds ici : j'ai acheté les petites cuillères chez CASA.

    Posté par Provence, 07 mai 2007 à 00:28 | | Répondre
Nouveau commentaire